Mardi 16 juillet

 

Sirènes

Leurs chants attiraient les marins pour les perdre. Les airs de Haendel attirent pour nous enchanter, surtout chantés par la sirène Magali Léger

14H / Conférence de Clément Dionet, chanteur lyrique et chercheur en littérature et musique "Le chant de l’océan"

Abbaye de Saint-Riquier – Baie de Somme

Entrée libre

 

Au fil d’œuvres lyriques majeures des répertoires français et anglais, nous explorerons avec Clément Dionet le changement du rapport entre les hommes et la mer au XIXème siècle et les nouvelles pratiques culturelles qui en découlent. Dès la fin du XVIIIème, les Anglais ont développé le goût des villégiatures maritimes. On cesse de craindre les roches escarpées, on découvre avec délice grottes et plages reculées. Guy Ropartz, Jean Cras, Debussy, Britten, Elgar… sur les deux rives de la Manche, autant de compositeurs qui chantent la beauté de la mer et sa bienfaisance, comme la peur qu’elle continue d’inspirer.

16H30 / Concert n°10 - Paul O'Dette

Église Saint Martin d’Oneux

Tarif: 17€

Réserver en ligne

 

Paul O'Dette (c) DRDéjà, au XVIe siècle, l'aventureux John Dowland avait traversé la Manche pour venir étudier le luth à Paris où se trouvaient les meilleurs professeurs. Il y resta trois ans, sur lesquels on ne sait pas grand chose, sauf qu'il s'y est converti au catholicisme, l'acte le plus risqué d'un Anglais pour son époque. Ce que l'on connaît en revanche, c'est le niveau technique très élevé de ses pièces pour luth, ce qui prouve que leur auteur était lui-même un virtuose. Ce qu'est aussi le luthiste américain Paul O'Dette, grand spécialiste de Dowland dont il a enregistré toute la musique pour luth, dont la pièce Semper Dowland semper dolens (Dowland toujours, toujours dolent) nommée ainsi par le compositeur lui-même qui revendique ainsi sa subjectivité et son humour british.

Paul O’ Dette, luth
Oeuvres de John Dowland

 

 

20H30 / Concert n°11 - Orchestre de Chambre de Toulouse

Abbatiale de Saint-Riquier

Tarifs: Zone A - 28€   Zone B - 23€   Zone C - 15€

Réserver en ligne

 

Orchestre de chambre de toulouse(c) B.DevosDepuis la mort de Purcell, la vigueur de la vie musicale anglaise s'était émoussée. Jusqu'à l'arrivée de Haendel, né à Halle dans le Saint-Empire romain germanique, qui a traversé la Manche pour s'établir en Angleterre où il écrira la plus grande part de son oeuvre et où il y mourra. Les opéras dont la magnifique Magali Léger va chanter certains airs, y furent donc composés. Purcell avait puisé dans l'oeuvre de Shakespeare, notamment « The Fairy Queen » inspiré du « Songe d'une nuit d'été », et dont nous entendrons deux suites d'orchestre. Un bond dans l'espace-temps avec Chostakovitch qui lui n'a jamais pu quitter la prison qu'était l'URSS à l'époque : sa « Symphonie de chambre » et son « Concerto pour piano et trompette » rappellent quel génial compositeur il a été. Souple, L'Orchestre de Chambre de Toulouse s'adapte à tous les styles, de l'Angleterre à l'âge baroque à la Russie du XXe

Purcell, Suite The Fairy Queen n°1 et n°2
Haendel, Extraits d’Alcina, de Il Trionfo del Tiempo, de Rinaldo
Chostakovitch, Symphonie de chambre, Concerto pour piano et trompette


Gilles Colliard, direction
Magali Léger
, soprano
Frank Braley, piano
Hugo Blacher, trompette

 

 

22h45 Rencontre

Retrouvez Gilles Colliard, Magali Léger, Frank Braley etHugo Blacher en compagnie de Laure Mézan

Abbaye de Saint-Riquier – Baie de Somme

Entrée libre

  

Ce site respecte le droit d'auteur. Tous les droits des auteurs des oeuvres protégées reproduites et communiquées sur ce site, sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation des oeuvres autres que la reproduction et la consultation individuelles et privées sont interdites.sesam-bw-logo.png