L'édito du Président du Conseil général de la Somme

L'édito du Président du Conseil général de la Somme

cmanable-cg80.jpgNous voici revenus au coeur du Festival de Saint-Riquier – Baie de Somme.

Ce nom sonne désormais comme un appel, posé tout au début de l’été ; un appel vers la musique, certes, mais un appel élégamment tourné vers d’autres expressions : la littérature, la danse, la philosophie, la peinture et plus encore.

Depuis trois années, nous avons souhaité, et oeuvré, afin de mêler les différentes formes d’expression ; cela donne un programme dense, un programme destiné à être largement partagé et un programme qui est en harmonie avec l’esprit même du Centre culturel de rencontre : mettre la création au service d’un lieu et faire de l’Abbaye de Saint-Riquier – Baie de Somme, un lieu où toutes les formes d’expression sont accueillies - et diffusées - auprès du plus grand nombre.

La saison du Centre culturel se décline, chaque année, sur un nouveau thème ; ainsi, après celui de la lumière, nous aborderons le thème salvateur de l’eau.
En Somme, cela coule de source. L’ eau comme un fil, comme un conducteur, comme un fil conducteur.

L’ eau pour le côté enchanteur, pour l’entre deux eaux, l’entre deux rives et l’entre deux mondes. Et c’est ainsi que, pour cette édition, nous avons invité – naturellement – l’Angleterre, à venir jusqu’à nous; elle, qui est une île prolixe en matière de création artistique et elle qui a su – de tout temps – nous bousculer avec des auteurs brillants et « décoiffants » à la fois.

Vous allez pouvoir à présent découvrir la richesse des jours à venir.

Mais je tenais, avant cela, à souligner mon propos, en souhaitant la Bienvenue à tous ceux qui vont venir découvrir l’édition 2013 du Festival. C’est un « Bienvenue ! » ouvert et chaleureux, que j’avais envie de lancer ; un bienvenue à tous ceux qui ne savent pas encore quelles émotions ils vont ressentir, quelles transformations ils vont
vivre et quel nouveau regard ils auront, ensuite, sur le monde qui les entoure. A l’avance, je les remercie – tous – d’avoir poussé la porte de cette prestigieuse Abbaye – devenue Centre culturel de rencontre – et de nous avoir rejoints.

Car, que serait ce moment de musique sans partage ? Que seraient les peintures sans votre regard? Et que seraient les moments de conférence, sans public, sans échange et sans enrichissement de la parole de l’Autre. C’est pour cet Autre que nous avons voulu ce Festival. Pour tous ceux qui apprécient, déjà, ces expressions artistiques mais aussi – et surtout, je ne vous le cache pas – pour toutes celles et ceux qui n’ont pas encore vu, entendu et vécu ces moments intenses.

Partager et, se faisant, donner à goûter à la Culture, afin que ce mot et son univers raisonnent, vibrent et vivent sur tous les territoires de notre belle Somme, pour le plus grand nombre de Samariens et bien au-delà de notre département, vous l’aurez compris.

Nous avons voulu ce Festival, riche de présences prestigieuses, riche de toutes les actions que nous avons bâties autour et riche – surtout – de votre présence.
Vous êtes un véritable encouragement à continuer à diffuser la culture en Somme, autour et plus loin encore.

La programmation que vous allez découvrir offre une diversité étonnante et joyeuse ; la joie étant l’expression d’une belle découverte. J’ai le plaisir de vous laisser à celle-ci et je vous remercie – tous – de partager ce moment.

Que la musique s’élève.

Christian Manable

entrez votre texte